THIBAULT HAZELZET, Photographies et sculptures

du vendredi 6 février au dimanche 29 mars 2015

Atelier, Calais #5, 2014 Ilfoflex sous diasec 70 x 144 cm

Né en 1975, Thibault Hazelzet est un artiste français d’origine hollandaise qui vit et travaille à Paris. Il a étudié la peinture (aux Beaux-arts de Versailles), puis l’histoire de l’art, et c’est en tant que peintre qu’il exposa d’abord dans plusieurs galeries parisienne, anglaise et américaine.

 

Depuis une dizaine d’années, Thibault Hazelzet s’est tourné vers la photographie. Réalisée en atelier, à la chambre 4 x 5, sa recherche photographique garde un lien profond avec les techniques et la culture picturales – désormais aussi avec celles de la sculpture, comme le montre particulièrement cette exposition au Centre d’Arts Plastiques de Royan.

 

Thibault Hazelzet ne photographie pas un objet, une personne ou un événement pour les saisir dans un « instantané », ni pour les traduire, ni pour les reproduire. Il les crée. Il les invente en construisant des maquettes puis des sculptures en vue de les photographier et en travaillant la matière même de la photographie.

 

Dans quel espace ? celui de l’atelier et celui de la chambre photographique où l’artiste introduit des caches, des écrans, des halos, des taches, des griffures. Il est difficile, et inutile, de savoir de quelle réalité l’œuvre est la photographie.

 

 

L’artiste n’hésite pas à confronter son langage très contemporain au temps des mythes que la peinture et l’histoire de l’art n’ont cessé de nous transmettre : la Genèse, Babel, Narcisse, Danaé… Il organise une géométrie architecturale, adopte le plus souvent une dominante de noir et blanc qui favorise la concentration ; il laisse apparaître des maquettes et disparaître des formes épurées, parfois indistinctes dans l’espace d’un cadrage rigoureux. Si l’absence est le souvenir ou l’annonce d’une présence, l’absence alors interroge le mystère de ces espaces et de ces temps intermédiaires.

Deux séries plus récentes, La Parabole des aveugles (d’après Bruegel), 2012, et L’Atelier, Calais (d’après Les Bourgeois de Calais d’Auguste Rodin), 2014, orientent différemment son propos : de l’absence à la présence.

 

L’artiste a fabriqué des sculptures, nombreuses pour le premier groupe, plus imposantes pour le second. Les premières suggèrent la procession maladroite et titubante des Aveugles qui cheminent vers la lumière ou vers la catastrophe. La photographie les transporte dans un espace flou, irréel sur un sol éblouissant. Les six Bourgeois forment un groupe héroïque et souffrant : ces figures, plus démunies encore, ont été taillées dans le bois, entaillées à la tronçonneuse, déchirées en lambeaux, éclaboussées de peinture. Le rose et le blanc leur attribuent une douceur étrange, la virginité du sacrifice. L’installation confronte la petite foule fragile des Aveugles, le groupe solidaire de L’Atelier, Calais aux photographies raffinées accrochées sur les murs. Ces photographies* ont aussi été « peintes » au cours du travail à la chambre, taches vertes ou violettes – non pas retouchées.

 

On tourne autour de sculptures, on se tient face à des photographies, face à des tableaux. Ce dialogue fait l’œuvre de Thibault Hazelzet : entre sculpture et photographie, entre peinture et photographie.

 

*Thibault Hazelzet signifie chaque fois qu’il s’agit d’œuvres photographiques uniques : l’ekta est fixé, coupé, au dos de l’encadrement. 

EXPOSITIONS PERSONNELLES

 

2015 • Thibault Hazelzet, Photographies et Sculptures, Centre d’Arts Plastiques de Royan

2014 • Thibault Hazelzet, Paris Photo, Paris

2012 • La Parabole des Aveugles, galerie Christophe Gaillard, Paris

2011 • Autoportraits, galerie Christophe Gaillard, Paris

2009 • Photographies, galerie Chartier, Lyon

Narcisse et Danaé, galerie Christophe Gaillard, Paris

2003 • galerie Royden Prior, Eton (Angleterre)

 

 

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES

 

2013 • Babel, Le Botanique, Bruxelles

2012 • Babel, Palais des Beaux-Arts de Lille

Réelle présence, galerie Christophe Gaillard

2011 • Beyond the self-portrait, Paris Photo, commissariat M. Berthou-Crestey

2010 • The aura, Christophe Gaillard pop-up gallery, Berlin

2001 • Identités, galerie Art Témoin, Paris

2000 • galerie 5, New York, NY

 

 

 

COLLECTIONS

 

Collection Neuflize

Centre National des Arts Plastiques

Thibault Hazelzet est représenté par la galerie Christophe Gaillard, Paris

 

 

BIBLIOGRAPHIE

 

Thibault Hazelzet, Photographies et Sculptures, textes de Jean-Pascal Léger et Michel Poivert, catalogue,

Centre d’Arts Plastiques de Royan, 2015

Agenda HiCSA (Histoire Culturelle et Sociale de l’Art) invite Thibault Hazelzet, 2013

La Parabole des Aveugles, texte de Michel Poivert, catalogue, éditions Biffures, 2012

Babel, Palais des Beaux-Arts de Lille, catalogue, éditions Invenit, 2012

Au-delà de l’autoportrait, texte de Muriel Berthou-Crestey, catalogue, éditions Biffures, 2011

Peingraphie et Photure, les portraits oblitérés de Thibault Hazelzet, texte de Lunettes rouges, Le Monde, 2011

Thibault Hazelzet, Photographies, textes de Quentin Bajac et de Jean-François Jaudon, catalogue, éditions galerie Christophe Gaillard, 2009

 

ACCUEIL