Albert RÀFOLS-CASAMADA

Albert Ràfols-Casamada (1923- 2009), fils et petit-fils de peintres est un grand coloriste, une figure majeure de la peinture catalane de notre temps. II apprend à dessiner auprès de son père à Capellades pendant la guerre civile. Dès cette époque, il s’exprime à la fois par le dessin et la poésie. Par la suite, son œuvre plastique va se développer en parallèle avec son œuvre poétique

Reiten, reiten, reiten, 1988,acrylique sur toile, 195 x 205 cm,  © Galerie Joan Prats, Barcelone

Albert Ràfols Casamada entame, en 1942, à l’université de Barcelone, des études d’architecture qu'il abandonne en 1948 pour se consacrer à la peinture. En 1945, à l’Académie de dessin Tárrega, il rencontre Maria Girona qu’il épousera en 1952.

Grâce à une bourse du gouvernement français, il vient étudier à Paris en 1950 et voyage en Belgique et en Hollande pour voir les œuvres de Van Gogh et Mondrian. Influencé par des œuvres de Miró et De Staël, il se dirige vers l’abstraction. En 1965/66, il réalise des vitraux, crée ses « boïtes-objets » et voyage en Italie.

En 1967, cet humaniste engagé contre le franquisme fait partie du groupe d’intellectuels et d’artistes fondateurs de l’école de stylisme et d’art EINA dont il sera le directeur pendant 17 ans. Il y donnera des cours sur la couleur et y organisera des rencontres internationales, en particulier sur la sémiotique. Les années 80 marquent la maturité de son œuvre. En 1982 il réalise les peintures des 4 voûtes de l’hôtel de ville de Barcelone qu’il intitule les 4 saisons. Entre 1983 et 1997 la galerie Clivages présente ses œuvres à Paris. A partir de 1983 La galerie Joan Prats de Barcelone l’expose régulièrement. Il multiplie les expositions en Espagne, au Mexique, en France, en Allemagne, en Suisse, aux Etats-Unis, en Amérique latine.

 

"Musica aquatica", 1986, acrylique sur toile, 114 x 146 cm, collection Galerie Joan Prats, 

Parfaitement francophone, il entretient des liens étroits avec la France. En 1991 il est fait Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres. En 2000 il remporte le concours organisé pour réaliser une peinture murale à l’ENS de Lyon.

Ses œuvres sont présentes dans de prestigieux musées et collections publiques à travers le monde (MACBA, Fondation Miró, Musée National centre d’art Reina Sofía, Centre Pompidou, BNF, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, Musée des Beaux-Arts de Caen, Guggenheim Museum…) 

Ses poèmes sont publiés depuis 1972, dont le recueil Angle de llum en 1984.

Il est mort à Barcelone le 17 décembre 2009.

Door, 1983 technique mixte sur carton 56

Door, 1983 technique mixte sur carton 56 x 76 cm, galerie Joan Prats

Ràfols-Casamada définit sa peinture comme « une abstraction de la réalité », la recherche de « certaines essences de ce qu’on voit et de ce qu’on vit ». La couleur y joue un rôle primordial, comme en témoignent les titres de ses œuvres : Rouge sombre, Jaune panama, Double ocre, Bleu de mer, Sources du bleu, Bleu-gris… «

Il ne peint pas par séries, même s’il en existe (Brooklyn, Barris extrems). Mais des motifs ou des thèmes semblent récurrents :  la mer, bien sûr, omniprésente dans son œuvre, les références à l’Antiquité (Chute d’Icare, Ariane, Le retour d’Ulysse, Pompéi), l’angle (Angle bleu, Vers l’angle, Angle et espace clair…), l’objet…La lumière du soir l’inspire : Crépuscule, Soir, Entre chien et loup, Nature morte au crépuscule

"La chute d'Icare",1981,acrylique sur toile, 150 x 150 cm, photo Jean-Louis Losi

« Il y a l’essentiel, il y a la présence », confiait Pierre Tal Coat dans une exposition de Ràfols-Casamada à Paris.

Lumière et ombre: interlocuteurs de l'espace.

La clarté participe de l'ombre. L'ombre est la clarté cachée.

Le bleu et le blanc: couleurs de l'espace. L'espace du sentiment; l'espace des choses.

Les couleurs de la terre: couleurs de la proximité - couleurs où passent les choses.

Le gris: couleur de la distance.

La distance requiert l'espace: le gris, aussi couleur de l'espace.Ni le sentiment, ni la proximité des choses: l'éloignement.

L'incandescence du rouge. la ferveur, la lutte. De la proximité au dénouement.

                                                                      A.R-C

La Roda (La Roue), 1984, gouache sur papier, 100 x 71 cm, galerie Joan Prats

Expositions personnelles en France dans des musées ou des centres d’art.

1988 Casa de Goya, Bordeaux

1989 Centre d'animation culturelle de Compiègne et du Valois,  (avec Tal Coat)

1991 Centre d'art contemporain de Jouy-sur-Eure

1994 Abbaye des Cordeliers, Châteauroux

1995 Musée Ziem, Martigues

          Musée de Dieppe

1998, C.A.P. de Royan

2000 Centre culturel Tal-Coat, Hennebont

          Espace Ecureuil, Toulouse

2001 Musée de Brou, Bourg en Bresse

2002 Musée des Beaux-Arts de Tourcoing

          Hôtel des Arts, Toulon

2006 L’Espal, Le Mans

2009 Centre d’Etudes Catalanes, Paris

2016, Instituto Cervantès, Paris

Saint-Christoly-de-Blaye,1998

BIBLIOGRAPHIE SOMMAIRE

Ràfols-Casamada, Jean-Pascal Léger, Cahiers Clivages 1986

Ràfols-Casamada, Victoria Combalia Dexeus, Editions Clivages - Poligrafa, 1988

Catalogue (en catalan) de l'exposition Ràfols-Casamada, Acadèmia de Belles Arts de Sabadell, 1998

Ràfols-Casamada, Jean-Pascal Léger, Editions Poligrafa, 2001

Catalogue de l'exposition Ràfols-Casamada, Musées de Brou et des Beaux-Arts de Tourcoing, 2001

Albert Ràfols-Casamada (en catalan et en anglais), Museu d'Art Contemporani de Barcelona, 2001

Catalogue de l'exposition Ràfols-Casamada, Signes i color, Hôtel des Arts de Toulon, 2002

Catalogue de l'exposition à l'Espal, Le Mans, 2006

Catalogue "Ràfols-Casamada, Pintura 1950-2005", Ministères de la Culture et des Affaires étrangères, Madrid, 2006 (en espagnol) et Spanish Institute Park Avenue, New York, 2008 (en anglais).

Vision y signo, La pintura de Ràfols-Casamada", monographie de J.F. Yvars, Poligrafa, 2006

"Ràfols-Casamada, Pintura", Fundacio Vila Casas, Barcelone, 2016 (en catalan, espagnol et anglais)

Centre d’Arts Plastiques de Royan – Direction : Jean-Pascal Léger

Espace d’art contemporain des Voûtes du Port, 19, quai Amiral Meyer, 17200 Royan

En hiver, ouvert du mardi au dimanche de 15 h à 18h - 05 46 39 20 52 et 06 76 75 43 47

Courriel : royan.cap@gmail.com

Correspondance à Jean-Pascal Léger, 1, avenue Fayolle, 94300 Vincennes