top of page

JEAN-PATRICE ROZAND, reliefs et sculptures
Exposition Le chaînon manquant, du 27 janvier au 24 mars 2024

Salto 1995 66.5x22x2.5cm.aJPG.JPG

Salto, 1995, Plomb en feuille et encre,

66.5x22x2.5cm. Photo J-P. ROZAND

Au printemps 2023, les sculptures récentes de Jean-Patrice Rozand ont animé par leur présence les salles de l’Espace d’art contemporain. Les œuvres présentées cette année permettent de retracer le parcours de l’artiste depuis ses reliefs en plomb des années 1980 /2000 jusqu’aux sculptures en acier corten tout juste sorties de l’atelier.

Sans titre 2004 48x44x3cm.aJPG.JPG

Sans titre bleu,1998, Plomb en feuille

outremer et enduit, 59.2x31x2.5cm. Photo J-P. ROZAND

Sans titre, 2004, Plomb en feuille et encre, 48x44x3cm.  Photo J-P. ROZAND

Attiré d’abord vers la peinture, admirateur de Nicolas De Staël, Jean-Patrice Rozand a trouvé sa voie dans la sculpture après des études d’art qui ont débouché sur ses premiers plombs. Ces reliefs constituent une transition (le chaînon manquant ?) vers la sculpture en ronde bosse. Les formes épurées, le travail des enduits et de la couleur marquent déjà sa recherche de l’essentiel et sa préoccupation de la lumière.

Lascaux 1997 44x41x2.5cm.aJPG.JPG

Lascaux, 1997, Plomb en feuille, ocre et enduit,

44x41x2.5cm. Photo J-P. ROZAND

Sans titre bleu 2018 69.2x30x2.5 a.JPG

« Les plombs sont issus d'un travail d'assemblage et de découpe avec lesquels je commençais à mettre en œuvre la relation entre le dessin, la couleur et la matière tout en gardant à distance un certain expressionnisme au profit d'une retenue et d'une densité. Le plomb en feuille s'est ainsi substitué au papier apportant là les premiers jalons d’œuvres construites en relief d'abord, en ronde bosse ensuite avec toute la complexité du travail avec l'espace et la lumière. » (J-P.R).

Arsenic 1989 54x28x2.5cm a.JPG

Arsenic, 1989.  Plomb en feuille et enduit.

54x28x2.5cm. Photo J-P. ROZAND

Sans titre bleu, 2018, plomb en feuille

et enduit, 69.2x 30x2.5cm. 

Photo J-P. ROZAND

Loch, 1993, Plomb en feuille et encre, 101x21x3cm. 

Photo J-P. ROZAND

Cinq sculptures en acier corten de différentes périodes complètent cet ensemble. La plupart, et en particulier les dernières, « poursuivent les fils suivants :la musique et la géographie. Ce sont des thèmes qui reviennent régulièrement dans mon travail. » (J-P.R). Ainsi Loch "est attaché à l’Écosse"  Parménie fait référence à un col surplombant la vallée de l'Isère et Gymnopédie est un hommage à Erik Satie. Tarab II "fait suite à une autre sculpture d'échelle identique et faite dans la même idée de l'extase artistique et musicale orientale. Elle initiera ainsi le début d'une suite à nombre variable".(J-P.R).

Parménie vue2 19 12.JPG

Parménie, 2014, acier corten, 54x26.5x42cm. 

Photo J-P. ROZAND

Une fois l’acier corten découpé, plié, soudé avec une précision chirurgicale selon les dessins préparatoires, commence le travail de la patine qui sera déterminant pour la couleur de la sculpture et son rapport à la lumière. 

Gymnopédie vue1 19 12.JPG

Gymnopédie, 2009,acier, 88x33x25cm,

collection de Mr. Jacques Mazade.

Photo J-P. ROZAND

Deux sculptures (Equinoxe et Tarab II) ne seront finies qu’en janvier. Jean-Patrice Rozand nous a fait l’amitié de nous permettre de suivre son travail à travers des images d'atelier montrant leurs progressions.

Cliquez sur chaque image pour suivre l'évolution de la patine. Photos J-P. ROZAND

Equinoxe,

acier corten, 56.5x22x15.3cm

20231221_104519_edited_edited.jpg
Equinoxe vue 21 bis état au 10 12 2023.JPG
Equinoxe vue1 22 12.JPG

 Équinoxe état au 10/12. 

Equinoxe vue3 22 12.JPG

 Équinoxe état au 22/12. 

Equinoxe etat au 10 12 vue2.JPG

Equinoxe et Tarab II ont subi des traitements différents qui expliquent la variation des couleurs et des effets savamment orchestrée en fonction des formes, le bleuté de certaines zones , les bruns orangers veloutés....

Equinoxe vue 2 02 21 24.JPG

 Équinoxe état au 02/01/24. 

Tarab II,

acier corten,  57 x 19 x 9cm.,

. Photos J-P. ROZAND

Tarab II vue1 22 12.JPG

Etat au 22/12/2023

Tarab II vue 1 02 01 24_edited.jpg

Etat au 02/01/2024

ROZAND 2023

JEAN-PATRICE ROZAND

du 25 mars au 29 mai 2023.

Nadir vue 2 20 02 23.jpg

Nadir 2019 Acier corten, 64 x 41 x 21 cm

Calder et l’école américaine ont marqué sa formation. Il a enseigné le dessin à l’École supérieure d’arts de l’agglomération d’Annecy.

Né en 1959 à La Tronche, dans l'agglomération grenobloise Jean-Patrice Rozand est sculpteur. De 1981 à 1985, il a étudié la sculpture et le dessin à l'Ecole régionale des Beaux-arts de Valence, deux arts indissociables dans l’élaboration de ses œuvres.

Nadir vue 4 20 02 23.jpg
Nadir vue 5 20 02 23.jpg

Nadir 2019 Acier corten, 64 x 41 x 21 cm

 Il vit et travaille à Saint Gervais sur Roubion, mais va déménager au printemps et installer son atelier à Dieulefit dans le quartier des Flachères .

Nadir 2019 Acier corten, 64 x 41 x 21 cm

Elan noir vue 1.jpg

Élan noir, Coll Pauline Rozand 2018,

acier corten, 49,5 x 38 x 10 cm

Elan noir vue  2.jpg

Il réalise des sculptures abstraites en rondes-bosses qui jouent de la lumière à leur surface pour les animer et les faire danser. C’est dans un style très épuré qu’il travaille l’acier, l'acier corten et le plomb. Légèreté et élégance caractérisent son travail.

Élan noir, Coll Pauline Rozand 2018,

acier corten, 49,5 x 38 x 10 cm

« Adepte de l’économie de moyens, il aime cette idée que le moins, c’est le plus. » (Bruno Mory).

Il porte un grand soin à la patine de l’acier : « En disposant ses panneaux de métal selon des incidences subtiles, Jean-Patrice Rozand construit des pièges à lumière. Pour en déployer les nuances, en modeler la matière ou la transparence. Grâce à la maîtrise des patines, il lui confère couleur, velouté et moelleux tandis qu’au fil des heures, son intensité varie, distribuant lentement les masses autour des axes constitués par la jonction des plans. » (Yvain Bornibus)

En Vau vue 1.jpg

En Vau, 2019, acier corten, 37 x 35 x 19 cm

Noémie vue 5 20 02 23.jpg

Les dimensions de ses œuvres varient de quelques décimètres de hauteur à plusieurs mètres. Certaines de celles exposées à Royan n’atteignent pas 40cm.  Depuis le début des années 90, grâce à des résidences sur le site de création expérimentale de la « Vie des formes », il crée aussi des sculptures monumentales destinées à l’espace public qui peuvent dépasser les 5m.

Ur 20 03 vue a 1.jpg

Noémie, 2019, acier corten 100 x 35 x 28 cm

Ur, 2022, acier corten, 39 x 28 x 19 cm

Aède, Pan, Ganymède, Léda, Olympe, Eudoxe, Zéphir, xoanon, Ur…Nombre de ses sculptures évoquent, par leur titre, l’Antiquité qu’il considère comme « un point d'origine des formes (par exemple l'art cycladique)…. Mes lectures et mes recherches me ramènent de manière assez logique et régulière à cette source car je suis intéressé par les mathématiques, les sciences et la persistance des mythes qui transparaissent en rhizome dans mes préoccupations et mes dessins. Il s'agit d'un levier poétique extrêmement fort qui ne me quitte pas. » (J-P. Rozand)

Synclinal vue 3.aJPG.JPG

Synclinal, 2022, acier corten, 35 x 28 x 18 cm

Kora VI vue 7 JPG.jpg
Léda vue 3 20 02 23.jpg

Léda,  2019, acier corten 77 x 52 x 38 cm

Kora,  2023, acier corten 92 x 30 x 24 cm

A l’origine de chaque sculpture, il y a des idées, des images. Jean-Patrice Rozand décrit ainsi son processus de création : « Les sculptures ont toutes une histoire qui se retrouve lors de leur dessin et construction. Je note des idées, des images qui me retiennent dans un carnet. C'est l'atelier qui “cristallise” ces intuitions dans une forme, qui se révèle dans un groupe de dessins qui évolue, dont un seul finira par déclencher la mise en espace. La sculpture devient le dernier dessin, en trois dimensions et porte le nom qui lui ressemble, retrouvé dans mon carnet. Je ne trouve pas le nom de la sculpture, mais le retrouve plutôt à travers une épaisseur de temps et de travail. »

Les galeries Bruno Mory, à Besanceuil (Saône-et-Loire), et Mirabilia, à Lagorce (Ardèche), exposent les sculptures de Jean-Patrice Rozand. 

 

Sur le site de Jean-Patrice Rozand : http://jean-patrice-rozand.com/

vous découvrirez  deux films sur l'atelier, ('Orées', de Jérôme Descamps) et

l'autre en atelier provisoire en résidence ("Les Cornes d'Amon", de Dominique Evrard).

Sur youtube, le film ("L'atelier de Jean-Patrice Rozand" de François Ribière et Martine Tallet)

en cliquant sur le lien    (: https://www.youtube.com/watch?v=F9ulnrO_pEI)

Centre d’Arts Plastiques de Royan – Direction : Jean-Pascal Léger

Espace d’art contemporain des Voûtes du Port, 19, quai Amiral Meyer, 17200 Royan

En hiver, ouvert du mardi au dimanche de 15 h à 18h - 05 46 39 20 52 et 06 76 75 43 47

Courriel : royan.cap@gmail.com

Correspondance à Jean-Pascal Léger, 1, avenue Fayolle, 94300 Vincennes

bottom of page