LIGNES DE FORCE

Ouvrir notre regard à la création, c’est l’ouvrir à des relations inattendues avec les choses, à des rencontres libres, et non concurrentielles, avec les personnes. 

 

J’ai pu me rendre compte des origines diverses de ce public, royannais, charentais, mais aussi bordelais ou poitevin, ou venant de presque tous les départements français et parfois de plus loin (14 nationalités différentes ont été recensées) – en tout cas très souvent motivé par la curiosité humaine propre aux amateurs d’art.

A la photographie à dominante de noir et blanc a succédé la couleur de Jan Voss, un artiste célèbre pour ses « écritures en images ». Nous avons accroché un ensemble homogène d’œuvres récentes, dont une partie (la série des grands papiers de format 120 x 80 cm) a été peinte en 2014 et 2015, à Arcueil et à Berlin.


 

Jan Voss, Ça tourne pas rond, 2013, 105 X 75, aquarelle,

crayons gras et collage sur papier

Courtesy Galerie Lelong, Paris. Photographie Fabrice Gibert.

Nous avons établi des liens avec d’autres centres d’art et centres culturels en France, mais d’abord avec la Médiathèque et le Musée de Royan, avec l’excellente librairie du Rivage, avec la Salle de spectacle de Royan.

 

Les expositions de 2016 se sont ouvertes à des « actes chorégraphiques » et à des lectures, notamment avec la venue, les 18 et 19 mars 2016, à Royan de Daniel Dobbels, écrivain et chorégraphe, et de la compagnie de l’Entre-Deux. Ces expositions ne sont plus nécessairement monographiques : du 5 février au 28 mars 2016, le C.A.P. a associé les œuvres de trois créateurs qu’unissent les valeurs de l’esthétique et de l’amitié, photos de Lucien Hervé, gouaches d’Anna Mark, sculptures, peintures et reliefs de Robert Groborne. 

Anna Mark, G 345., gouache et crayon sur fond sérigraphié, 50 X 50cm

Photographie Illés Sarkantyu

 

Nous avons inauguré, en février 2015, la nouvelle programmation du Centre d’Arts Plastiques de Royan avec les Photographies et sculptures de Thibault Hazelzet. Cette exposition présentait, dans le bel espace des Voûtes du Port, un travail novateur, très contemporain : j’ai eu beaucoup de plaisir à rencontrer les visiteurs du Centre d’art. J’ai pu constater la disponibilité et l’attachement du public, souvent averti de l’art moderne et contemporain, à l’existence de ce lieu – presque inattendu au milieu des commerces du port.

Thibault  Hazelzet, La Parabole des Aveugles, diptyque #14, 2012, Ilfoflex sous diasec, 50 x 35 cm (x 2)

L’équipe dirigeante du C.A.P. porte une attention particulière aux animations pédagogiques. Une bonne collaboration s’est instaurée avec Madame Sabrina Lacoste, conseillère pédagogique en arts visuels, et avec les directrices et enseignantes des écoles maternelles (Jules Ferry, l’Yeuse, Saint-Sulpice-de-Royan, Médis, Saujon, Etaules) comme avec les professeurs de philosophie du Lycée Cordouan. Six classes ont visité l’exposition de Thibault Hazelzet et onze classes celle de Jan Voss.

Un effort a été porté en 2016, à Royan, vers les élèves des classes élémentaires et des collèges de Royan, et vers les communes voisines (notamment Saint-Georges-de-Didonne et Saint-Palais).

Je saisis l’occasion pour formuler un souhait qui m’est essentiel dans la nouvelle direction du Centre d’Arts Plastiques de Royan, souhait que je peux résumer dans le mot simple d’ouverture : ouvrir notre regard à la création, c’est l’ouvrir à des relations inattendues avec les choses, à des rencontres libres, et non concurrentielles, avec les personnes.

Antoni Ros Blasco, 2010, huile sur toile 250 x 150 cm

Quant à l’été 2016 (du 8 juillet au 2 octobre), l’exposition L’Oiseau a uni les Vols de Pierre Tal Coat, aux œuvres de Claude Hassan, du photographe Masao Yamamoto, de Charles Maussion et aux grands formats (tableaux et sculptures créés pour ce projet) d’Antoni Ros Blasco. 

Novembre 2015, détrempe sur papier, 28 cm x 18 cm . Collection C.A.P. de Royan
Pierre Tal Coat, Ecorces, 1948, huile sur toile,
41 x 34 cm, collection particulière,
photo Xavier Demolon, ADAGP

L'année 2017 s'ouvre (du 3 février au 2 avril) sur l'exposition de Guy Le Meaux Articulation qui se réfère à la langue et au corps et qui en désigne les liens. Cet été, dans le cadre de l'Année Tal Coat, le C.A.P présente un ensemble d' œuvres inédit, dont 8 peintures sont restaurées et montées sur chassis pour l'occasion. L'exposition couvre une période de grande mutation pour l'artiste : 1940 à 1952.

 

Guy Le Meaux Aleph, le bœuf, 1999, crayon et aquarelle sur papier, 51 x 37 cm.

en 2018 le C.A.P. a présenté deux expositions : du 3 février au 2 avril  "Angles de  Lumière" avec les photographies d'Antoine Graziani, les peintures d'André Marfaing, les gouaches d'Anna Mark, les photographies de Joseph Nadj, les dessins d'Hanns Schimansky, puis les peintures d'Albert Ràfols-Casamada, durant l'été.

 

 Josef Nadj, Les Jours, 2000-2005, photographie

Albert Ràfols-Casamada, "Musica aquatica", 1986, acrylique sur toile, 114 x 146 cm,

collection Galerie Joan Prats, 

L'année 2019 sera l'année de la couleur avec deux expositions :

"La couleur et l'ombre" pour l'exposition d"hiver réunissant les peintures, dessins, aquarelles, sculptures et reliefs de trois artistes :Pascale Piron, Robert Groborne, Guillaume Lebelle.

"La couleur"  pour cet été.

L'exposition regroupe huit peintres et deux photographes : Michel COUTUREAU, Joël DENOT,

Anna MARK, Thomas MÜLLER,  Paul PAGK, Albert RÀFOLS CASAMADA, Pascal RAVEL, Hanns SCHIMANSKY, Pierre TAL COAT,

Jan VOSS.

sans titre, aquarelle et gouache sur papier, 2012,

36cm x 26cm.

Photo Jean-Louis Losi

Paul PAGK, Oct 2018,, aquarelle, crayon et pastel sur papier,

39 x 28 cm, © Galerie Eric Dupont, Paris.

Photographe Jean-François Rogeboz.

Jean-Pascal Léger

ACCUEIL

Centre d’Arts Plastiques de Royan – Direction : Jean-Pascal Léger

Espace d’art contemporain des Voûtes du Port, 19, quai Amiral Meyer, 17200 Royan

En hiver, ouvert du mardi au dimanche de 15 h à 18h - 05 46 39 20 52 et 06 76 75 43 47

Courriel : royan.cap@gmail.com

Correspondance à Jean-Pascal Léger, 1, avenue Fayolle, 94300 Vincennes