ANTONI ROS BLASCO
"L’Inquiétante Étrangeté"
   Exposition du vendredi 12 février au lundi 5 avril 2021 inclus.
 

En 2009, le Centre d’Arts Plastiques de Royan a présenté une exposition personnelle d’Antoni Ros Blasco. En 2016, ses Oiseaux figuraient avec force l’énigme de la condition humaine ; ils disaient l’aigu de l’existence, voire une révolte contre cette condition faite de solitude et d’attente..".(J-P. L)

A l'automne 2020 Le C.A.P. a exposé de grands, de très grands formats, réalisés en majorité pendant le premier confinement (voir plus bas). Cette période chaotique a été particulièrement féconde pour Antoni Ros Blasco, comme en témoigne cette nouvelle exposition.

"La surprise est venue de fonds laissés vierges et libres. Chute ou élan, élévation, le dynamisme vertical des nouvelles toiles nous dit d’emblée que le peintre a « lâché les amarres » ou « rompu les barrières ». Avait-il brûlé les cages ?

            « J’essaie d’aller vers la structure ouverte. » octobre 2008 (A.RB)

            « Je ressens que l’espace sera plus aérien, plus aéré. » juillet 2020...(A.RB)

Pour que la rencontre d’un ovale rouge et d’un angle noir gagne une telle qualité de présence, il faut que la vigueur du geste porte l’exactitude de la pensée et il ne faut pas de formalisme. La forme a le poids et la vitesse d’une météorite. Si elle tient encore à un fil, c’est qu’elle appartient à ces «pendules du temps» que l’artiste interroge souvent dans ses œuvres. Chez Antoni Ros Blasco, formes et couleurs sont chargés d’un pouvoir symbolique." (J-P. L)

Ces quatre grands formats peints cet automne viennent faire écho par les thèmes ( Chute et/ou ascension) et les techniques à ceux montrés en septembre dernier.

 

 

Le C.A.P. a choisi de faire découvrir aussi un ensemble de "petits" formats plus variés, réalisés au cours des douze dernières années, habités de formes souvent inquiétantes, voire menaçantes.

Détresse, 2013, huile s. toile, 61x50cm

Soupçon, 2013, huile s. toile, 61x50cm.

Griffes, 2013, huile s. toile, 55x46cm.

"Le noir est de l’ordre du mystère. / Dans le noir, il y a toujours autre chose, une vraie lumière du ciel, ce n’est pas le soleil. / La lumière noire est plutôt un préambule pour entrer dans une autre lumière qui n’est ni aveuglante ni insolente. "

(A.R.B., octobre 2008)

Le noir domine dans ses toiles, un noir profond, intense, lumineux qui met en valeur la couleur avec laquelle il partage la toile:

                                                                                                                                                 

Soupçon, Détresse, Griffes, Méfiance, autant de titres qui viennent alimenter notre inquiétude. La Pyramide blanche se prolonge par une longue lame rouge sang.

 

Antoni Ros Blasco, Peintures récentes

exposition du samedi 5 septembre au dimanche 18 octobre 2020

Voile orange, 2016, huile s. toile, 200x150cm., © A. Ros Blasco

Antoni Ros Blasco a passé les 26 premières années de sa vie à Barcelone, où il a étudié, de 1966 à 1971, le dessin et l’expression plastique à la Escola Massana, puis le graphisme et la publicité à l'Ecole supérieure de Design et d'Art Llotja . De 1969 à 1974, il a poursuivi ses études à l'Ecole Supérieure des Beaux-arts et à l’université de Barcelone.

Ancestral, 2015, huile sur toile, 200 x 150 cm. 

© A. Ros Blasco.

Equilibre, 2016, huile sur toile, 200 x 150 cm. 

© A. Ros Blasco.

Il s’installe en France en 1976, après avoir obtenu une bourse du gouvernement français. De 1984 à 1985, il est pensionnaire de la villa Médicis à Rome.

Sans avoir pour autant coupé ses liens avec Barcelone, Il vit et travaille à Paris où il enseigne la peinture aux Ateliers beaux-arts de la ville de Paris.

Tête dans le vent, 2016, huile sur toile, 200 x 150 cm. © A. Ros Blasco.

Né après la fin de la guerre civile, en 1950, Antoni Ros Blasco n’en a pas moins été marqué par les récits de sa mère qui lui racontait la violence des bombardements de Barcelone. Faut-il voir leur influence dans certaines œuvres du confinement ?

 

 Engagement, facétie et réflexion sans cesse précisée et approfondie se mêlent intimement chez lui . Les préoccupations philosophiques sous-tendent son œuvre. « Dans ses tableaux, les gouttes et les coulures de peinture, noires ou blanches, s’identifient aux larmes et aux flammes. Les messages de la peinture (émotionnels sans expressionnisme) confrontent de même l’artiste à ces épisodes de disparition et de renaissance, de « chute » et de « revenance ». Pour Antoni Ros Blasco, il faut, à l’intérieur des limites de la peinture, sonder simultanément et « à toutes profondeurs » les appels du passé et du futur, il faut conjuguer les odyssées humaines et les leçons de la peinture, symboliquement, universellement. » (J-PL)

 Nouveau Départ, 2020, huile sur toile, 200 x 150 cm. © A. Ros Blasco.

Chute et/ou ascension sont des thèmes récurrents dans ces œuvres de confinement : « Y aurait-il une chute de l’être humain à ses débuts ? Y a-t-il eu une époque de splendeur, le Paradis ? Ou, au contraire, viendrait-on d’en bas, y aurait-il une remontée vers un accomplissement ? Il y a toujours une certaine quête spiritualiste ou métaphysique, enracinée dans la question existentielle. Je pense au tableau de Gauguin : D’où venons-nous ? Qui sommes-nous ? Où allons-nous ?...

Le monde a besoin de repères qui aident à améliorer la condition humaine. Il faut toujours revisiter son passé. Dans mes tableaux, le signe en V signifie une ouverture et une révolte. » (ARB).

Chute, 2020, huile sur toile, 250 x 150 cm,  © A. Ros Blasco.

L’art d’Antoni Ros Blasco s’épanouit dans les grands, voire très grands formats .Il laisse parfois vierges de larges zones de la toile : « Je ne suis pas le premier à travailler avec la toile vierge. Pour simplifier, cela crée une autre dimension qui aide aux rapports de couleur et de lumière. On sait que ce grain, cette texture plus présente, c’est la toile vierge [...] ».(ARB)

Gravité, 2020,

Gravité, 2020,

huile s. toile, 250 x 150 cm.

Permanence, 2019,

Permanence, 2019,

huile s. toile, 250 x 146 cm

Etonnement, 2020,

Etonnement, 2020,

huile s. toile, 300 x 200 cm..

Carré lumineux,

Carré lumineux,

2019, huile s. toile, 250 x 146 cm.

Bibliographie sommaire :

Jean-Pascal Léger / Antoni Ros Blasco, Trois Variations : Derrière la vitre, treizième leporello de la collection. Poème Jean-Pascal Léger, Gouaches Antoni Ros Blasco, 2012

Antoni Ros Blasco, Rituels, oeuvres récentes 2004 - 2008  Peintures à l'huile, Centre d'Arts Plastiques Royan 2009. Prologue : Maryvonne Georget, Entretien : Jean-Pascal Léger.

Catalogue des expositions galerie Vidal-Saint Phalle (Paris), L'espal (Le Mans) et ackenbush (Malakoff), texte JPL, Editions Clivages, 2012.

Vidéos :

Les Quinconces - L'espal : 

https://vimeo.com/41006867

Dans l'atelier d'Antoni Ros Blasco :  Réalisation Jean-Louis Leone, Jean-Pierre Huguet éditeur, 2012

https://vimeo.com/41142660

Une toile d’Antoni Ros Blasco : Réalisation Jean-Louis Leone, Jean-Pierre Huguet éditeur, 2012

https://vimeo.com/41140891  

Portrait d'Antoni Ros Blasco ""dans le noir il y a toutes les couleurs"

   

Expositions récentes :

Antoni Ros Blasco, Confrontation, Centre d'Etudes Catalanes, Paris ​​2020

L'oiseau, Centre d'Arts Plastiques, Royan 2016

Albert Ràfols Casamada  - Antoni Ros Blasco, Galerie Vidal Saint Phalle, Paris 2012

Antoni Ros Blasco, L'Espal , Le Mans 2012

l'Oiseau-Temps, Centre d'Etudes Catalanes, Paris ​​2010

Antoni Ros Blasco,  Rituels, Centre d'Arts Plastiques Royan 2009

 

ACCUEIL
 

ANTONI ROS BLASCO

LES OISEAUX QUI REGARDENT LE MONDE

Les grands tableaux d’Antoni Ros Blasco atteignent à une puissance énigmatique.

Une sécheresse volontaire accentue parfois la ligne. Elle effile une figure hiératique comme le dessin d’un bas-relief égyptien. Le peintre connaît les effets du geste, les charmes de la matière mais il ne laisse plus la peinture à l’huile nous prendre à l’apparence chatoyante des beautés qui figent.

2013, Huile sur toile

2013, Huile sur toile

146cm x 97cm

2010 ht

2010 ht

130 cm x 97 cm

2013, huile sur bois,

2013, huile sur bois,

162 cm x 97 cm

2009, huile sur toile

2009, huile sur toile

114cm x 89cm

2010, huile sur toile

2010, huile sur toile

200cm x 150cm

2013, huile sur bois

2013, huile sur bois

97 cm x 162 cm

2011, huile sur toile

2011, huile sur toile

162 cm x 130 cm

2012, huile sur toile

2012, huile sur toile

162 cm x 130 cm

2010, huile sur toile

2010, huile sur toile

162 cm x 130 cm

oiseau

oiseau

2010, huile sur toile

2010, huile sur toile

200 cm x 150 cm.

Nudité du vide et rectitude de la géométrie. L’extrême économie des couleurs et des moyens picturaux nous ramène à la solitude de ces personnages ou de ces totems que l’artiste dresse sur l’aplat noir ou gris, sur l’infini anonyme – tels des collages découpés sur l’infini mystérieux.

Le noir des tableaux de Ros Blasco porte la richesse de la nuit. Il appartient au mystère. Il enveloppe l’homme pour en signifier la condition, pour en symboliser universellement la présence. Le manteau de nuit isole des formes absolues : le triangle, le cercle de l’astre, le rectangle de la cage. L’ocre redonne de la chair à l’idée et de la sève aux « arbres de lumière ». Le rouge inscrit les stigmates.

Peintre sorcier ou peintre sourcier… L’art s’appuie sur l’aigu et pointe la fragilité des symboles : losanges. C’est le temps qu’il met dans la balance ou qu’il tient comme un pendule du temps : vanités...

"La restriction à (presque) une seule couleur ou au seul noir et blanc nous fait accéder plus facilement à la dimension symbolique de la peinture". (A.R.B.)

Oiseau 2011, huile sur bois 130 cm x 97 cm

Lorsqu’un peintre puise dans l’Histoire, il puise d’abord dans l’histoire de la peinture. Il en formule aujourd’hui les annonciations, les prédictions. Il met en jeu son savoir. Mais il ne le sait pas.

C’est ainsi qu’Antoni Ros Blasco a regardé son diptyque, L’Oiseau-Temps. Il a pensé alors, c’est-à-dire après coup, à l’interprétation que Francis Bacon a donnée du tableau d’Ingres, Œdipe et le Sphinx.

J’admire ces métamorphoses du dessin et de la peinture, magie et source de l’art. Je regarde les croix, les losanges et les anges, je vois tour à tour l’oiseau et l’homme écorché, l’ange et le crucifié… L’Oiseau-Temps : ce vieil oiseau à barbe de Prophète se tiendra désormais au carrefour des routes de la Peinture. 

Nul doute qu’il faudra en interroger les oracles.

                                                              Jean-Pascal Léger

2015,  huile sur toile,  130 cm x 97 cm

Oiseaux, groupe de 6 Sculptures réalisées spécialement

 pour l'exposition "L'Oiseau" du Centre d'Arts Plastiques  de Royan.

ACCUEIL

Centre d’Arts Plastiques de Royan – Direction : Jean-Pascal Léger

Espace d’art contemporain des Voûtes du Port, 19, quai Amiral Meyer, 17200 Royan

En hiver, ouvert du mardi au dimanche de 15 h à 18h - 05 46 39 20 52 et 06 76 75 43 47

Courriel : royan.cap@gmail.com

Correspondance à Jean-Pascal Léger, 1, avenue Fayolle, 94300 Vincennes

 

 

2013, Huile sur toile

146cm x 97cm